La dernière (mauvaise) blague de Beppe Grillo

 

 

William Irigoyen
9 janvier 2017

Beppe Grillo reste assurément un humoriste. La preuve: le fondateur du Mouvement 5 étoiles (M5S), qui pourrait créer la surprise lors des prochaines élections législatives en Italie, annonce vouloir changer de groupe au Parlement européen. Les députés du M5S siègent à ce jour dans celui de l’«Europe de la liberté et de la démocratie directe» qui regroupe différents partis europhobes dont l’UKIP de Nigel Farage.

Le Brexit étant acquis, ce dernier quittera bientôt l’hémicycle avec ses colistiers. L’Italien tonitruant, lui, aurait pu rester en place mais il a tout simplement émis le souhait de rejoindre… les libéraux europhiles de l’ALDE.

À l’opposé du positionnement politique actuel de la bande à Grillo. Et comme l’«amuseur public» se veut le chantre de la démocratie, il demande aux membres du M5S et à ses sympathisants de se prononcer dans le cadre d’un référendum en ligne. Ils ont jusqu’à ce lundi 9 janvier midi pour le faire.

Toute la question est de savoir ce qu’en pensent les membres de l’ALDE. On ne se trompera pas en disant qu’un certain nombre doit considérer cette intention au mieux avec consternation, au pire avec dégoût.

C’est un peu comme si Marine Le Pen et ses amis du Parlement européen décidaient d’aller frapper à la porte des Socialistes ou que les Verts annonçaient subitement leur volonté de faire alliance avec le Parti populaire européen.

Ce qui est navrant, c’est de voir à quel point ce genre d’ineptie, à la fois contraire à l’entendement et politiquement révulsante, puisse être émise. Cette pitoyable anecdote confirme que tout, malheureusement, est possible.

Beppe Grillo est assurément un humoriste. Mais depuis son entrée en politique, son «humour» frise souvent la très mauvaise blague.

 
ÉditorialWilliam Irigoyen