Année 2017, nos résolutions «urbi et orbi»

 

 

Maurice Laporte
1 janvier 2017

La planète n’a pas vraiment une gueule de bonheur. Ce ne sont pas les instituts de sondage qui diront le contraire. Avec un flair sûr pour l’avenir, La Cité a concocté un catalogue de résolutions urbi et orbi pour que le monde entier respire enfin la joie, un florilège de souhaits indispensables modestement intitulé Un grand bond pour l’humanité. L’année 2017 nous offrira d’authentiques moments de plénitude lorsque:

– Christian Lüscher et Guy Parmelin se feront virer du site de rencontres Amazone.con;

– Vladimir Poutine offrira un Club de la presse à Guy Mettan (ah, c’est déjà fait?);

– On appellera une aide-soignante une aide-soignante, et une escort-girl une escort-girl;

– Les «trolls» russes empêcheront la démission de Johannes Schneider-Ammann;

– La pollution française s’arrêtera à la frontière genevoise, et le pognon la franchira;

– François Hollande rédigera la suite du célèbre best-seller Merci pour ce moment;

– Angela Merkel et son exécutif liront ce chef-d’œuvre de l’hollandisme: Wir schaffen das!

– Donald Trump enverra son premier tweet à la présidente Doris Leuthard... Oh Boy;

– La reine Elisabeth II visionnera le court-métrage helvétique Rire, c’est bon pour la santé;

– Eric Stauffer entrera au musée Grévin. Un grand cru, ça se conserve!

And finally, nous prenons une option pour 2020:

– les grands électeurs américains arrêteront de fumer la moquette de la Trump Tower.

 

FRAGMENT atterri dans l’édition de janvier 2017


La rubrique FRAGMENTS,
ce sont des articles parfois satiriques
mais le plus souvent nerveux,
une lecture décalée et aiguisée
de l’actualité politique, économique
et culturelle, la récolte de
ce qui reste de la déflagration
d’événements et idées
qui secouent notre quotidien.

 
FragmentsMaurice Laporte