Franklin Servan-Schreiber concilie bonheur, science et conscience

 

Récit intime signé Franklin Servan-Schreiber, Quatre frères, un ami, et la recherche du sens de la vie dévoile la vie romanesque et parfois dramatique du clan Servan-Schereiber, l'un des protagonistes de la vie politique et économique française.

 

Luisa Ballin
16 octobre 2016

Il est des livres qui nous accompagnent dans un moment difficile de la vie. Il est des ouvrages que l’on voudrait avoir écrit. Il est des récits qui redonnent envie. Quatre frères, un ami, et la recherche du sens de la vie est de ceux-là. Le récit de Franklin Servan-Schreiber est un éloge à la fraternité, l’amitié, la solidarité, la maturité et à l’espoir. Une résilience par l’écriture avec des mots pour soigner les maux de l’existence. Une plongée dans l’intimité d’une lignée qui a marqué de son empreinte l’histoire récente de la France: les Servan-Schreiber.

Cet ouvrage est une dédicace poignante à son frère David, médecin et écrivain, auteur du best-seller Anticancer, emporté à l’aube de ses cinquante ans par une tumeur au cerveau détectée alors qu’il venait d’avoir trente ans. Loin d’être un simple hommage posthume, Quatre frères, un ami, et la recherche du sens de la vie est un message d’espoir, car, comme l’atteste la phrase de Romain Rolland qui figure en ouverture de la première partie du livre, «Même sans espoir, la lutte est encore un espoir».

Le récit du troisième de cordée de la fratrie dévoile des moments privés de la vie romanesque et parfois dramatique du clan Servan-Schreiber. Troisième fils de Jean-Jacques Servan-Schreiber— fondateur de L’Express et homme politique —, neveu de Jean-Louis Servan-Schreiber — plume respectée du quotidien d’information économique et financière Les Échos fondé par les frères Robert et Émile Servan-Schreiber —, Franklin décrit avec une sincérité sans tabou qui lui fait honneur, les méandres de sa douleur et celle des autres membres de sa famille étendue face au calvaire puis à la perte du brillant et lumineux David.

AU PLUS PRÈS DE SA VÉRITÉ

L’auteur de Quatre frères, un ami, et la recherche du sens de la vie aurait pu se renfermer dans son deuil après la mort de son frère admiré. Il n’en a rien été. Dans son ouvrage-témoignage, il va plus loin, pour explorer des thèmes essentiels: la recherche du sens de sa vie, le mystère de la mort, l’amour, l’amitié, le sentiment de culpabilité, la capacité de pardonner et d’être pardonné, le courage de se remettre en cause. En profondeur et sans remords. Avec lucidité. Au plus près de sa vérité. En partant de l’épilogue du riche parcours de vie de son aîné.

Franklin Servan-Schreiber offre un carnet de voyage intime au cœur de ses longues journées passées aux côtés de David, de ses deux autres frères Émile et Édouard et de leur mère Sabine. À la recherche du vaccin miracle pour sauver un homme, lui-même médecin, qui avait été si proche de ses patients. Franklin Servan-Schreiber, ingénieur et historien de formation, ose nommer la maladie et ses effets pervers. Sans voyeurisme. Avec pudeur et une infinie tendresse. Sans occulter ni les moments de doute ni les flambées de désir qui peuvent surgir à l’improviste, même dans les moments les plus difficiles. Et qui resserrent la complicité entre les quatre frères.

Le scientifique et historien se pose les questions que l’on évite trop souvent, pris dans le tourbillon de la vie quotidienne: quel est le sens de l’existence? Et de l’engagement envers soi et envers l’autre? Comment aborder la spiritualité, dans un monde ravagé par les effets collatéraux et dévastateurs de la mondialisation de l’économie? Comment concilier bonheur, science, conscience? Qu’est-ce au fond que la condition humaine?

Comme Dante jadis guidé par Virgile, Franklin Servan-Schreiber est parti à la recherche du sens de sa vie, accompagné par Yves, l’ami genevois de quatre-vingt-huit ans, ancien banquier féru de spiritualité, fort d’une expérience de vie d’une grande richesse et d’une grande sagesse De leur retraite-séjour à Sils Maria, sur les pas de Nietzsche, qui écrivit dans la belle cité de l’Engadine une grande partie de son livre Ainsi parlait Zarathoustra, naitront les conversations qui enrichissent Quatre frères, un ami, et la recherche du sens de la vie. Un hymne à la fraternité universelle. «Grâce à Yves, j’ai découvert que le sens de la vie est une recherche sans fin, pourtant, lorsque nous écrivons côte à côte, j’ai dans l’éphémère de l’instant, l’impression de l’avoir trouvé», conclut Franklin Servan-Schreiber.

Il n’est pas aisé de trouver sa voie lorsque l’on nait troisième d’un quatuor fraternel de prestige. Avec Quatre frères, un ami, et la recherche du sens de la vie, Franklin Servan-Schreiber a trouvé sa place: celle de conteur merveilleux et de passeur d’histoires de vie d’une dynastie de journalistes et d’écrivains. Et d’une fratrie unie.

 
 
 
 Franklin Servan-Schreiber © DR

Franklin Servan-Schreiber © DR

Franklin Servan-Schreiber

sera l’invité de

l’Institut des Cultures Arabes
et Méditerranéennes (ICAM)

mercredi 19 octobre

à 19h00

Librairie Arabe L’Olivier
5, rue de Fribourg
1201 Genève

Entrée libre

Tél. 022 731 84 40
www.icamge.ch

 
Livres & IdéesLuisa Ballin